La doula, le partenaire bien-être des femmes pendant la grossesse

photographie-grossesse

Pour Maternice, votre partenaire bien-être pendant et après la grossesse, il était impensable de parler bien-être pendant la maternité sans parler du rôle des doulas…Véritable soutien psychologique, elles apportent écoute, présence et conseils à la future maman lorsque celle-ci ressent le besoin de se confier à quelqu’un d’extérieur à sa famille…On a rencontré Laëtitia Mercury, fraîchement diplômée de l’Institut de Formation des doulas de France, et qui accompagne les femmes sur Nantes et sa région.

Après 15 ans en tant qu’architecte paysagiste, Laëtitia a choisi ce métier, animée par l’envie de se spécialiser autour de la maternité et de la pédiatrie. Suite à ses deux grossesses, elle devient praticienne naturopathe puis décide d’aller encore plus loin en se formant au métier de doula.

Pour Maternice, elle nous explique son métier, ou plutôt sa passion…

Parle-nous du métier de doula ? En quoi cela consiste-il ?

La doula est un service d’aide à la personne.

En tant que doulas, nous offrons un espace unique de transmission orale de femmes à femmes. Nous œuvrons pour l’accompagnement des femmes lors des différentes évolutions dans leur vie sexuelle et notamment le passage au statut de mère et nous accompagnons aussi l’entourage de la femme (parents, enfants, etc.) dans le projet de naissance formulé par la future mère.

Cet accompagnement est un soutien pendant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale, grâce à notre expérience et à notre formation et cela en complément du suivi médical (hôpital, clinique, sage-femme libérale…) et non en remplacement.

Nous rassurons, informons, soutenons les femmes dans leurs choix et leur apportons réconfort et chaleur humaine pour qu’elles vivent une grossesse sereine.

Comment se passe la formation au métier de doula ?

Mon choix s’est tourné vers la formation professionnelle proposée par l’Institut de Formation des Doulas de France. C’est une formation de 216 heures réparties sur 27 jours, menant à l’obtention du certificat de doula de l’Institut.

Cette formation s’adresse : aux particuliers désirant inscrire leur activité d’accompagnement dans une démarche professionnelle, reconnue et s’inscrivant dans un cadre légal ; également aux professionnels de la petite enfance, de la périnatalité ou de l’encadrement social ou associatif désirant parfaire leur formation par des ateliers spécifiques, développer des compétences d’écoute, de soutien à l’allaitement, d’accompagnement de parents vivant un accouchement, un deuil, etc. Elle s’adresse aussi aux collectivités municipales et régionales accueillant un public concerné par notre action.

Si un nombre suffisant de participants est réuni, la formation peut être organisée partout en France. Pour ma part, je l’ai suivie à Paris en 2017.

Quelle est l’importance d’être accompagnée au cours de sa grossesse, autrement que par le corps médical ?

Aujourd’hui en France, il est rare qu’une mère soit suivie par la même personne tout au long de la grossesse, rare qu’elle connaisse la sage-femme qui sera présente lors de son accouchement et qu’elle ait pu établir une relation de confiance avec elle. Il est rare que la même sage-femme soit présente tout au long de l’accouchement, surtout s’il est long.

Si la mère est suivie par un obstétricien, si tout se déroule normalement, il est rare de voir  ce dernier avant la phase ultime du travail. Dans la période postnatale, et au cours de l’allaitement, la femme voit, là encore, une sage-femme différente, des puéricultrices, infirmières, auxiliaires, aides soignantes, pédiatre, etc… des personnes hautement qualifiées, mais qui sont le plus souvent étrangères pour elle.
Les visites prénatales sont dans la plupart des cas très courtes. Les cours de préparation, quand ils existent, peuvent être donnés par des sages-femmes encore une fois différentes, et les informations peuvent varier d’une personne à l’autre, ce qui peut être déstabilisant pour la maman…

Le sentiment de sécurité intérieure de la mère est une clé pour qu’un accouchement se passe bien. L’environnement médical ne contribue qu’exceptionnellement à la sécurité affective et inconsciente de la mère.

La présence d’une doula est une bonne réponse à ce besoin. Nous créons une continuité, établissons une relation de confiance, de complicité et d’intimité de femme à femme, ce qui permet à la mère de se sentir en sécurité à chacune des étapes du déroulement de la naissance.

Doula VS sage-femme : on oppose souvent les deux professions…Tu pourrais nous rappeler le rôle de chacune ?

Notre accompagnement est complémentaire à celui de la sage-femme (ou du médecin) et ne remplace en aucun cas le suivi médical de la mère pendant sa grossesse et l’accouchement. Nous ne sommes pas des thérapeutes et nous ne pratiquons aucun acte médical. Nous ne dispensons pas de consultation ni examen ou avis médical d’aucune sorte. Nous n’avons aucune compétence pour établir un suivi médical de grossesse ou pratiquer un accouchement.

Nous ne pouvons pas accompagner les mères, les couples qui n’ont pas mis en place un suivi médical par une sage-femme ou par un médecin par ailleurs.

Nous ne pouvons pas être présente pendant le travail et l’accouchement sans qu’une sage-femme ou un médecin soit présent.

Nous soutenons le travail des sages-femmes, dans le respect réciproque de nos compétences. Nous travaillons à créer un lien entre tous les intervenants médicaux et sociaux.

Les secrets d’une grossesse sereine selon toi ?

Prendre conscience que ce qui nous arrive est magique et unique.

Etre informée, pour faire ses choix en fonction de ses limites personnelles. Avoir du soutien, être entourée, recevoir du réconfort.

Avoir une bonne hygiène de vie, bien se nourrir pour éviter le plus possible les différents maux de la grossesse.

Pour la petite histoire, je suis devenue praticienne naturopathe seulement après mes deux grossesses et je le regrette. Avec tout ce que j’ai appris par cette formation, j’aurais pu éviter différents désagréments.

Une adresse « kids friendly » sur Nantes à partager ?

Au cœur du quartier de la Butte Sainte-Anne à Nantes, j’aime beaucoup le salon de thé éco-citoyen Bloom : https://www.bloomteashop.com/

Adepte du zéro déchet et des produits bio, Bloom est un lieu à part entière. Entre bibliothèque, vente de bijoux de créateurs locaux, dépôt-vente de vêtements pour femmes et enfants et brunch le weekend, Bloom est un véritable lieu de vie et de partage.

Pour prendre contact avec Laëtitia et se faire accompagner pendant la grossesse sur Nantes et sa région :
Les doulas nantaises

 

One Reply to “La doula, le partenaire bien-être des femmes pendant la grossesse”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.