Entreprendre : 3 bonnes raisons de se lancer au moment de sa grossesse

monter-sa-boîte-enceinte-création-entreprise

Entreprendre et devenir maman, impossible ?

La grossesse, c’est vrai, est un énorme chamboulement au niveau hormonal et engendre parfois fatigue, nausées, sautes d’humeur, etc.

Mais elle peut aussi se révéler être une formidable source d’énergie pour se lancer dans de nouveaux projets et entreprendre. Carole nous raconte son expérience…

De mon côté, l’envie d’entreprendre date de plusieurs années… J’ai toujours su qu’un jour ou l’autre, je quitterai le salariat et que je me lancerai dans un projet personnel. Je ne savais juste pas quand ni dans quel projet 🙂

Lorsque je me suis enfin sentie prête, il se trouve que cela a coïncidé avec un projet d’enfant avec mon mari. Je n’ai donc pas souhaité mettre de côté l’un ou l’autre des projets et c’est seulement un mois après avoir commencé à travailler sur un projet d’entrepreneuriat que je suis tombée enceinte.

Hasard du calendrier, mais qui finalement s’est avéré être bénéfique aussi bien pour mon projet pro que pour moi-même…

1. Entreprendre et travailler à domicile

Premier avantage : dans les premières étapes de la création, hormis quelques RDV par-ci par-là, je suis restée à domicile la plupart du temps. Quel luxe de ne pas avoir à prendre les transports en commun bondés chaque matin et chaque soir ou de se retrouver coincée dans les embouteillages ! On s’évite ainsi du stress, du temps perdu, de la fatigue inutile. Attention, il faut pouvoir arriver à faire abstraction que l’on est chez soi et se dédier à 100% à son projet. Je n’ai eu aucun problème à me fixer un cadre, des horaires et à avancer seule chez moi, depuis mon ordi. Quelques conseils pour y arriver :

  • Aménagez-vous un coin bien à vous pour ranger papiers, ordi, docs, etc. et ainsi séparer l’espace perso du pro.
  • Respectez des horaires en vous levant chaque matin tôt comme si vous étiez attendue au bureau. Préparez-vous, habillez-vous également de la même façon car travailler en pyjama de chez soi, ça peut vite devenir contre-productif…
  • Accordez-vous de vrais créneaux pour la détente (déjeuners à l’extérieur, soirées, week-ends, etc.). Il est également important de se réserver des plages horaires pour les choses plus personnelles et la détente, votre productivité n’en sera qu’améliorée.

2. Congé maternité : vos droits à l’allocation chômage sont prolongés

Evidemment, il ne s’agit ici que des personnes qui sont concernées par une indemnisation de Pôle Emploi suite à un licenciement, rupture conventionnelle, fin de contrat, etc. Si vous êtes dans ce cas, vous bénéficierez de la même façon qu’en étant salariée, d’un congé maternité de 16 semaines (au minimum selon le nombre d’enfants, les caractéristiques de la grossesse, etc.). Pendant ce congé, votre inscription à Pôle Emploi est supprimée et c’est votre Caisse (Sécurité Sociale, etc.) qui prend le relais de vos indemnisations. Vos droits sont donc repoussés d’autant. Sachant qu’il est très difficile de se rémunérer au démarrage d’une création d’entreprise, ces quatre mois supplémentaires d’indemnisation étaient les bienvenus 🙂 En échange, il est vrai que j’ai continué à travailler tout autant pendant mon congé maternité…

3. On peut facilement jongler entre son agenda pro et ses (nombreux) rendez-vous de suivi de grossesse

RDV mensuels de suivi, échographies, démarches administratives, prises de sang, ateliers d’informations, cours préparation à l’accouchement… L’agenda de la grossesse est assez lourd et demande d’être flexible dans son emploi du temps. Par exemple, ma gyneco ne prend pas de RDV après 16h30. En entreprise, j’aurais donc dû poser des demi-journées au fur à mesure de mes RDV et m’absenter régulièrement de la sorte chaque mois.

Entreprendre offre la liberté de gérer son emploi du temps comme on l’entend, je n’ai eu aucun mal à fixer mes RDV de suivi de grossesse. Ainsi, je me rendais disponible pour des ateliers collectifs d’informations sur l’alimentation, l’allaitement, etc. Je rattrapais mon retard en travaillant le soir par exemple, chose qui aurait été plus difficile en entreprise, où la présence physique compte tout autant que le travail rendu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.