Abdominaux pendant la grossesse : vos meilleurs alliés

sport-enceinte-stade-grossesse

On ne le répétera jamais assez : la pratique d’une activité physique modérée pendant la grossesse est conseillée, voire recommandée. Diminuer les risques de surpoids, de diabète gestationnel, soulager les douleurs, améliorer son bien-être psychologique… :  les bienfaits sont nombreux !

Durant neuf mois, le corps se transforme. Pour accueillir bébé et il s’avère nécessaire d’être à son écoute afin de l’accompagner au mieux dans cette parenthèse de vie. La future maman va devoir apprendre à bouger autrement et s’adapter à ces nombreux changements parfois perturbants.

Il est certain qu’il faut adapter son activité à son état. On évite par exemple les sports où le risque de chute existe (ski, équitation, rollers, etc.). Les sports de combat où des coups pourraient être donnés sur le ventre (boxe, krav maga, etc.) ou encore les sports qui vont exercer une pression sur notre périnée (type les abdominaux crunchs), celui-ci étant déjà pas mal éprouvé pendant la grossesse et surtout pendant l’accouchement.

Les exercices d’abdominaux en raccourcissement (lorsque l’on rapproche les épaules du bassin), ou de type « crunchs » (les jambes sont pliées sur le ventre et la tête remontée vers les genoux) sont néfastes pour la sangle abdominale, le dos et le périnée, et pas seulement pendant la grossesse !

« Ils génèrent une poussée sur les organes de l’abdomen. De ce fait, ils ajoutent une pression supplémentaire sur le plancher pelvien, déjà naturellement sollicité par la gravité, du fait de notre condition de bipède », explique Camille Bellard, coach sportif formée à la méthode De Gasquet.

Pour autant, cela ne veut pas dire stopper tout renforcement musculaire dès lors que l’on tombe enceinte. Mieux vaut même continuer à prendre soin de ses abdos pendant la grossesse.

L’importance de choisir une activité physique adaptée

Les fameuses tablettes de chocolats vont devoir se détendre et se rallonger pour faire de la place à bébé. A l’inverse, le transverse (notre gaine naturelle) doit rester présent dans son travail postural.

En sollicitant les abdominaux profonds grâce à des exercices ciblés et une posture juste, les abdos deviennent alors nos meilleurs alliés pendant la grossesse. Car, au-delà d’avoir des jolies tablettes de chocolat et des lignes abdominales bien dessinées, le rôle premier de ces muscles est de maintenir les viscères et la colonne vertébrale en partenariat avec les muscles profonds du dos. D’où l’importance d’en prendre soin, idéalement dans sa vie de tous les jours et bien avant de tomber enceinte.

On commence par corriger sa posture : on centre bien son bassin et on se grandit. Apprendre les postures justes sollicite le tonus de base des muscles posturaux. En se grandissant, on libère de la place pour bébé et les organes dans l’enceinte abdominale. C’est alors qu’on découvre qu’une position correctement alignée permet déjà de muscler ses abdos sans même avoir à y penser…

Les intérêts et bénéfices d’entretenir ses abdominaux pendant la grossesse

Pendant la grossesse, avec la prise de poids, notre centre de gravité se déplace. Si le dos n’est pas fermement maintenu, on risque de se tenir ventre penché en avant et dos cambré… Bonjour les douleurs lombaires et l’envie incessante d’aller vider sa vessie ! Mais une bonne posture peut aider à rester droite, même dans les dernières semaines, lorsque notre ventre pèse lourd. Il est donc important de continuer à se raffermir tout au long de la grossesse, pour se sentir ferme, forte et accompagner notre corps dans ces changements.

Autre bénéfice : préparer le corps à l’arrivée de bébé par une activité adaptée, c’est également conserver des muscles toniques permettant de se sentir solide de l’intérieur et s’assurer une récupération sécuritaire et optimale en postnatal.

 « Sous l’effet des hormones, le corps se détend pendant la grossesse. Il est donc particulièrement important de le renforcer par des exercices adaptés pour stabiliser le corps et accompagner ce relâchement naturel », précise Camille Bellard.

Une meilleure respiration

« Certifiée en abdominaux autrement et en périnatalité, je fonde mon accompagnement sur l’approche posturo-respiratoire. Cette gymnastique posturale hypopressive sollicite notre gaine naturelle, permet au diaphragme de bouger correctement et protège le périnée des hyperpressions ».

En effet, au fur et à mesure de la grossesse, la place de l’utérus et du bébé grandit, ce qui comprime le reste des organes de l’abdomen. Beaucoup de femmes ont des difficultés à respirer en fin de grossesse. Le diaphragme ne peut plus descendre correctement et donc apporter l’oxygénation dont le corps a besoin.

Par des exercices ciblés, on apprend ainsi à mieux respirer ; en résultent une meilleure circulation sanguine, une meilleure digestion, une baisse du stress.

En résumé, on continue une activité physique douce et adaptée tout au long de la grossesse. Bien menée, ce sera alors un véritable soulagement des petits maux fréquemment rencontrés pendant cette période.

Veillez à bien choisir le professionnel qui vous accompagnera pendant ces séances, il doit être formé et compétent dans son approche prénatale.

Pour réserver une séance en région nantaise auprès de Camille Bellard, coach sportive certifiée: 
http://camille-bellard.fr/
contact@camille-bellard.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.